Chaumont-en-Vexin : cherchez l’église !

Accueil/Architecture, Blog/Chaumont-en-Vexin : cherchez l’église !

Chaumont-en-Vexin : cherchez l’église !

Petit retour sur mon escapade estivale, normande et néanmoins ensoleillée du mois d’août.

Avis aux indignés du patrimoine oublié. Je tiens à vous parler de la découverte d’une bien belle église dont le souvenir suscite autant mon admiration que mon indignation. Traversant un fort joli village dans cette si verdoyante campagne normande (1° Ce qui laisse à penser qu’il arrive parfois à cette région d’être un peu arrosée entre deux éclaircies. 2° Vous ai-je dit que j’ai 1/4 de sang normand et qu’il est donc évident que la Normandie est belle ?), je m’émerveille des beautés cachées de France. En sortant du village, un petit coup d’œil au rétroviseur, et là, je découvre, occupant tout l’espace du miroir, un édifice grandiose, posé en haut de la colline dominant le village. Château, église, prieuré, abbaye ? Je ne distingue pas très bien. Pas d’hésitation, je fais demi-tour dans un chemin creux; le panneau de sortie du village m’apprends au passage que je sors de Chaumont-en-Vexin.

Retour au centre du village, recherche d’un panneau indicateur de cet édifice majeur du patrimoine local : rien. Tour du village, arrêt devant la mairie (manifestement totalement  détachée de la richesse architecturale de sa propre commune) : toujours rien. Allez, le village est tout petit, le monument énorme, je devrais bien pouvoir le trouver. Je gare mon véhicule et m’engage dans un étroit passage en pente raide (jonché de papiers gras et autres beautés dérivées de la société de consommation). J’arrive essoufflée en haut pour découvrir un paysage grandiose : une magnifique église, de proportions impressionnantes, entourée de toutes parts d’escaliers et de ruelles médiévales. Superbe.

Quand on lève la tête, une armée de gargouilles nous dévisage ; quand on regarde vers le bas, on découvre des volées de marches entièrement incrustées de coquillages fossiles. L’église est fermée. L’unique porte accessible ne comporte pas la moindre indication… Je repars avec de belles images plein les yeux et l’appareil photo. Voilà, c’est tout : magnifique et terriblement frustrant. Je suis fâchée : ni la municipalité ni le diocèse n’ont jugé utile de mener le promeneur vers ce lieu de prière et d’émerveillement. Pour être tout à fait honnête, en redescendant la colline, j’ai trouvé un panneau indicateur, sur une route communale empruntée probablement par les autochtones et les agriculteurs locaux, indiquant « église XVIème siècle ». C’est tout.  J’en suis donc réduite à vous livrer quelques informations trouvées sur internet.

L’église mystérieuse a pour nom Saint Jean Baptiste. De style ogival flamboyant, à l’exception de la tour et du tympan Renaissance, elle a été construite en pierre calcaire de la région et consacrée en 1554. Cambry [NB: Jacques Cambry, 1749-1807, écrivain breton fondateur de l’Académie celtique, écrit Description du département de l’Oise en 1803] la qualifie de « petite cathédrale ». Longue de 37m et large de 16m, elle culmine à une hauteur sous voûtes de 15m: des dimensions qui confirment la première impression.

Alors, vous qui me lirez, si vous passez dans le Vexin français, faites un petit détour pour découvrir Chaumont.  Posez votre voiture n’importe où et grimpez « là haut sur la colline » (comme le chantait Joe Dassin) : de même que tous les chemins mènent à Rome, tous les escaliers et les ruelles en pente de Chaumont mènent à l’église Saint Jean-Baptiste.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site internet de la Ville de Chaumont-en-Vexin où vous trouverez (en cherchant bien… je ne prends pas la peine de vous mettre le lien, le conseil municipal ne le mérite pas !) d’autres détails intéressants et une minuscule photo de ce grandiose édifice qui domine toute la ville !… Pour la visite intérieure, sûrement passionnante, je ne peux rien vous dire de plus que de vous rendre à l’église les dimanches où la messe y est célébrée (renseignements sur Eglise Info) ou lors des concerts qui y ont lieu pendant le Festival international de musique classique (renseignements sur Festival du Vexin).[/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container]

De | 2017-02-26T18:33:43+00:00 25 septembre 2011|Architecture, Blog|11 Comments

À propos de Laure Mestre :

Optimiser l’espace, choisir un nouveau logement, accueillir un enfant, rénover, changer de décor, aider la famille à s’épanouir, déménager, donner un nouveau souffle… Le conseil en agencement & décoration est mon métier ; venez le découvrir sur À TOUS LES ÉTAGES Le Site : valorisation immobilière, conseil à domicile ou à distance. À TOUS LES ÉTAGES est aussi sur FACEBOOK.

11 Commentaires

  1. Joëlle 5 avril 2012 à 23 h 20 min␣- Répondre

    Quelle merveille cette église!
    Bravo pour ce partage.

  2. Pascal Branchu 26 février 2017 à 15 h 23 min␣- Répondre

    Bonjour, vous ne pouvez que vous en prendre a vous même . Vous avez été devant la mairie mais vous avez été incapable de trouver l’église ? Alors que l’église y est visible , de même que depuis les 3/4 du village et que l’un des 4 accès n’est autre qu’un escalier monumental qui descend en plein coeur du centre ville? Vous avez certainement du louper également le musée Pillon qui se situe a l’entrée de l’enceinte même de la mairie , bien qu’ouvert un samedi par mois et de temps en temps pour les scolaires, rien ne justifie que dans un village de 3500 habitants il le soit davantage. Que cela vous surprenne. Il y a une vie associative et culturelle liée a histoire de la ville. Par ailleurs, les secrétaires de mairie ne sont pas des guides touristiques, et effectivement il se peut qu’elles/ils n’aient pas pu vous renseigner . En tout cas, bravo pour votre sens de l’observation qui vous a fait douter de la nature de l’édifice. C’est vrai que ça ressemble beaucoup a un château ou a un prieuré (c’est ironique bien sur) . Enfin j’ajoute que Chaumont est situé dans le Vexin français. Et non normand. Et que cela vous n’avez pas du non plus en trouver trace dans des monographies ou sur internet, car c’est vrai que vraiment, c’est une information très dure a trouver ,ou qu’ il faudrait au moins savoir lire une carte …ça doit vraiment être génial de se balader avec quelqu’un comme vous . l’église située a 200 m de l’habitation la plus proche,et non accessible directement par voiture, est évidemment fermée afin d’éviter les saccages des oeuvres qui se trouvent a l’intérieur par des personnes demeurées, les mêmes qui laissent papiers et bouteilles sur le chemin dont vous parlez. Mais ça a certainement du vous échapper puisque vous trouveriez certainement normal que l’on laisse Versailles ou Notre dame de Paris ouverts H24 sans surveillance. Enfin bref, vous devez certainement avoir un autre problème avec la municipalité pour raconter autant d’aneries dans un seul texte . bien a vous, je sais bien qu’on a pas tous fait des études d’histoire, de géographie m’enfin il y a des limites. Je préviens la mairie qu’il faut qu’on envisage de mettre des guides en laisse accrochés aux pieds des panneaux d’entrée de la ville.

    • Laure Mestre 26 février 2017 à 15 h 29 min␣- Répondre

      Depuis la création de mon blog il y a plus de 6 ans, c’est la première fois que je fais l’objet d’un commentaire aussi agressif et déplacé. Je prends donc le temps d’y répondre posément.
      1. Si j’ai cru, en traversant le beau petit bourg de Chaumont-en-Vexin, qu’il était en Normandie c’est que je venais d’y visiter Cahors, que Chaumont se trouve à seulement 7km de la « frontière » normande, qu’aucun panneau n’indique que l’on sort d’une région pour entrer dans une autre et surtout que rien ne ressemble plus à un pré vert qu’un autre pré vert quelques kilomètres plus loin ! J’ai bien écrit en fin d’article que Chaumont est situé dans le Vexin français (Monsieur, vous avez du lire en diagonale).
      2. Je n’incrimine nullement les employés de la mairie que je n’ai d’ailleurs pas pu questionner (la mairie était fermée). J’aurais juste aimé trouver sur le panneau d’affichage municipal une indication concernant l’église ou au moins un plan de la commune. De même, quelques panneaux indicateurs judicieusement disposés seraient les bienvenus. La municipalité de Chaumont a de quoi être fière de son patrimoine : elle devrait montrer plus d’empressement à le faire connaître !
      3. Mon ton très nuancé, où l’émerveillement devant cette prouesse architecturale surpasse nettement mon agacement d’en avoir cherché l’accès trop longtemps, contraste fortement avec le ton caustique de ce commentaire.
      4. Enfin, je prie l’auteur de ces propos pour le moins désagréables de noter que, bien qu’étant diplômée Bac+5 en histoire de l’économie et de la société, je n’ai pas la prétention de connaître tous les monuments de France. Je me contente parfois de les admirer en simple touriste !

  3. Durival 26 février 2017 à 20 h 49 min␣- Répondre

    Bof c’est la le commentaire d’un vieux grincheux, ce genre de personne qui sont contre tout et tous le monde et qui pourrissent la vie de leur entourage car ils ont besoins de cela pour exister, Laure il ne faut pas y attacher d’importance vous valez mieux que cela 😉

    • Laure Mestre 26 février 2017 à 21 h 14 min␣- Répondre

      Merci, merci ! Je vous rassure : ça ne va pas m’empêcher de dormir !

  4. Ève 26 février 2017 à 23 h 31 min␣- Répondre

    Continue de nous faire rêver article après article !

  5. Aurore Au Sucre 28 février 2017 à 12 h 44 min␣- Répondre

    Un détour … qui vaut le détour !
    Moi aussi j’adore découvrir des merveilles sans les avoir prévues, m’engager sur des sentiers non carrossables, fureter dans de vieilles ruelles, lever les yeux, et me laisser surprendre par la beauté d’un lieu caché ou méconnu. Ce sont de petits cadeaux que nous fait notre merveilleux patrimoine français !
    Et je suis bien d’accord avec toi qu’il faudrait mettre plus en valeur des monuments comme celui-ci, ce serait un plus pour tout le monde 🙂

    • Laure Mestre 28 février 2017 à 13 h 54 min␣- Répondre

      Merci Aurore ! C’est tout à fait cela que j’aime : me laisser aller au gré des passages cachés, des murets recouverts de lierre et regarder les détails que les constructeurs facécieux ont cachés pour nous !

  6. Joëlle 1 mars 2017 à 11 h 57 min␣- Répondre

    Don’t worry, darling Laure, cela n’enlève rien à la qualité de tes beaux articles que ce grincheux bonhomme soit gratuitement aussi agressif! Quel ton cynique & déplacé pour répondre à ton article élogieux qui ne faisait que suggérer une mise en valeur supplémentaire.par la mairie pour promouvoir ce petit bijou caché ! Faire du tourisme hors des sentiers battus est un bonheur que notre magnifique pays nous permet aux nombreux coins de rue de nos villes ( j’ai revisité Quimper hier, quel plaisir des yeux!) et tous les recoins cachés de nos belles campagnes (cf le blog de ma fille Claire sur breizhtrotter.blogspot.fr)Poursuis ta route et régale-nous encore et encore!

    • Laure Mestre 1 mars 2017 à 15 h 33 min␣- Répondre

      Grand merci chère Joëlle, ce grincheux ne m’a pas fait perdre le sommeil ! Il m’arrive parfois d’avoir envie de lever le pied pour ralentir le rythme du blog mais c’est un grand plaisir de partager avec vous. Les photos de Claire me donnent aussi envie d’aller faire un tour au bout du monde !

Laisser un commentaire