Le magazine Art&Décoration de mars vient de sortir ! C’est l’occasion de (re)découvrir le rôle prépondérant que ce périodique a joué dans la diffusion de l’Art nouveau. Je vous entends murmurer que je vous en ai déjà trop parlé, que décidément vous avez du mal à vous faire à cette esthétique, que ces formes tarabiscotées sont bien trop éloignées du design scandinave épuré dont nous rêvons tous… Pourtant, je suis prête à prendre le pari que d’ici à peine 2 ans (allez, je vous le fais à 3) les sinusoïdes, les arabesques et toutes les formes ondulantes propres à l’Art nouveau auront repris possession de notre décoration. Déjà, notre nostalgie pour les fifties laisse place à un retour aux codes de l’Art déco (années 1920)… Il suffira de remonter encore un peu dans le temps pour retrouver l’esprit désuet de la Belle époque d’avant guerre.

Art&Decoration_mai1897“De 1897, année de sa création, à 1920, les couvertures d’Art&Décoration reprennent les codes esthétiques de l’Art nouveau : une composition végétale stylisée de Maurice Pillard Verneuil, élève d’Eugène Grasset.” Image et légende: éditorial du n°521 d’Art&Décoration.

Art&Décoration, première «revue mensuelle d’art moderne», a pour ambition de mettre l’art à la portée de tous et de promouvoir l’art décoratif moderne naissant : l’Art nouveau. 1897 est l’année où tout commence ! À Paris, Hector Guimard fait construire le Castel Béranger (qui remportera l’année suivante le 1er prix du concours des façades de Paris), à Bruxelles, Victor Horta “fait de sa propre maison un manifeste”, à Nancy, Henri Sauvage élabore le projet de la Villa Majorelle. Pour ses 120 ans, le magazine nous emmène à la découverte de l’hôtel Tassel, maison-musée de l’architecte Victor Horta à Saint-Gilles (Bruxelles), magnifiquement restauré en 2010 (Visite privée, pages 78 à 85).

Castel-Beranger-par-Gerard-MichelL’entrée du Castel Béranger, oeuvre de l’architecte Hector Guimard, rue La Fontaine à Paris (dessin de Gérard Michel)
hotel_tassel_by_le_cercle-Deviant-ArtL’escalier de l’Hôtel Tassel, oeuvre de Victor Horta à Bruxelles (dessin de Le Cercle)

Art&Décoration consacre aussi un très beau reportage aux carreaux de ciment (Eternelle jeunesse, pages 192 à 201), rappelant que les premiers carreaux de ciment ont été présentés lors de l’exposition universelle de 1867. Si je peux me permettre une auto-dithyrambe, j’avais pressenti le grand retour des carreaux de ciment dès juin 2013, alors qu’il était à l’époque impossible de trouver des revêtements muraux ou de sol imitant ces carreaux… Rendez-vous dans 2 ou 3 ans pour vérifier si mon intuition sur l’Art nouveau se vérifie !

« Décor Art nouveau »