« Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée »*

En d’autres termes, la demi-mesure n’est pas toujours une bonne solution. Pourtant, aujourd’hui, j’ai envie de prendre cet adage au pied de la lettre pour vous parler de portes. Car si j’ai souvent discuté avec mon amie Anne du « point de vue » décoratif des aveugles, elle m’a au moins appris une chose essentielle à l’agencement de la maison : rien n’est plus dangereux pour un aveugle qu’une porte laissée à-demi ouverte !… Une toute petite inattention de la part d’un voyant pressé qui oublie de refermer une porte peut avoir de bien néfastes effets. Je pensais à cela il y a quelques jours et me disais que la situation est probablement moins grave lorsque la porte n’est pas battante mais coulissante…

Voici donc un article très simple, qui paraîtra peut-être à certains trop basique, pour faire le point sur les différents types de portes et leurs caractéristiques. J’espère qu’il pourra être utile à quelques uns de mes lecteurs pour engager en toute sérénité des travaux d’agencement ou de rénovation, pour employer le vocabulaire juste, ou simplement pour arrêter de se poser des questions « évidentes » sans oser les formuler !

Portes battantes

On appelle porte battante la porte classique pivotant sur des gonds et fermant par une poignée (faisant levier pour actionner un pêne). Elle peut être plate ou moulurée, en bois massif ou plaqué, en métal, etc. Je ne vais pas vous faire l’article comme un bonnimenteur vendeur de portes. L’essentiel à savoir est :

  • Les dimensions standart d’une porte intérieure (NF P 01-005) : hauteur 204cm (minimum) ; largeur 63, 73, 83 ou 93cm (norme handicapés : 83cm minimum pour le passage d’une personne à mobilité réduite) ; épaisseur 29 à 40mm. Il est possible de poser des portes à 2 battants pour obtenir un passage beaucoup plus large (largeur minimum 33cm, à combiner avec une autre de largeur standart). La porte standart est la solution économique et sans risques mais il est évidemment possible de faire faire des portes sur mesure.
  • La largeur nécessaire à la pose d’une porte battante égale la largeur de la porte elle-même (appelé battant ou vantail ou ouvrant) plus la largeur du bloc porte (appelé huisserie ou bâti ou dormant) : il faut donc prévoir, pour l’emplacement d’une porte, une largeur supérieure à celle du battant : en général, 4 à 4,5cm de plus (je conseille de prévoir 5cm de plus sur un plan, soit 88cm pour une porte de 83cm). Le bloc porte est composé d’un seuil (partie basse, pour les portes donnant sur l’extérieur), d’une traverse (partie haute) et de 2 montants (parties verticales) ; il est fixé au mur grâce à des pattes de scellement. La hauteur et la largeur du passage utile sont légèrement inférieurs à celles de la porte elle-même puisque celle-ci vient cogner contre une partie de l’huisserie (la feuillure) ; en général, il faut retirer 3cm à la largeur de la porte pour obtenir la largeur du passage réel (80cm pour une porte de 83cm).
  • Le sens d’ouverture : Il se détermine souvent en fonction de ce qui est le plus pratique, de la fluidité de circulation ou de l’aménagement des pièces. On n’a évidemment pas toujours le choix mais il est utile de savoir nommer ce dont on parle : si la porte doit se rabattre vers la gauche, c’est une porte « poussant gauche » (je pousse la porte et les gonds sont à gauche), la même porte vue de l’autre côté est « tirant droit » ; si la porte doit se rabattre vers la droite, c’est une porte « poussant droit » (je pousse la porte et les gonds sont à droite), la même porte vue de l’autre côté est « tirant gauche ». Attention : pour les portes d’entrée, les serruriers parlent en fonction de la place de la serrure (et de la poignée) donc c’est l’inverse !

Portes coulissantes : en applique ou à galandage

On appelle porte coulissante une porte qui s’ouvre parallèlement au mur en coulisant le long d’un rail. Les avantages principaux sont le gain de place (pas besoin de prévoir l’espace de rotation d’une porte battante… soit en moyenne 1/2m²) et la fluidité de circulation (la porte peut rester ouverte ou à-demi ouverte sans gêner la circulation dans la pièce  adjacente). C’est donc un système particulièrement prisé pour optimiser les petits espaces. Il existe 2 types de portes coulissantes : les portes coulissant en applique et les portes coulissant dans le mur (appelées portes à galandage). Les portes coulissantes sont bien adaptées à nos modes de vie modernes car elles permettent d’ouvrir largement les espaces tout en préservant une possibilité de séparation intermittente. C’est par exemple une possible réponse à l’épineuse question « Pour ou contre la cuisine ouverte ? » Les portes coulissantes sont particulièrement pratiques dans les logements adaptés aux personnes à mobilité réduite (PMR)… et, comme on l’a dit, aux non ou mal voyants. Elles sont aussi une bonne réponse au manque de luminosité.

Porte coulissante, posée en applique

  • Une porte coulissant en applique coulisse à l’extérieur du mur : elle est visible en position ouverte et en position fermée.
  • Le rail métallique sur lequel elle coulisse est visible aussi : il est posé au-dessus de la porte ; il mesure au moins 2 fois la largeur de la porte. Il peut être ou non dissimulé par un cache. La porte est accrochée à l’aide de crochets spécifiques à des roulettes coulissant sur le rail.
  • C’est une solution peu coûteuse qui peut s’adapter à toutes les ouvertures intérieures sans travaux importants.
  • Le système permet d’utiliser presque tout type de porte, y compris des portes anciennes de récupération ou des portes normalement non adaptées à cette fonction (porte d’armoire, volet, plateau de table…). Cette caractériqtique peut s’avérer être un atout décoratif (et écologique).
  • Inconvénient principal : le mur contre lequel la porte coulisse doit être laissé libre, donc ne peut pas servir à y adosser des meubles. Mais aussi : le défaut d’isolation phonique qui peut s’avérer rédibitoire, par exemple pour fermer un WC ou une salle de bain

https://www.pinterest.fr/pin/360639882646665212/   porte_couliss_applique_cuisine_blanc_Clem-around-the-corner

Spectaculaire porte coulissante en bois brut, posée en applique sur un rail chromé, Pinterest. | Porte toute simple et toute blanche, suspendue à un rail noir, fermant la pièce garde-manger dans un maison australienne, Clem auround the corner.

porte_couliss_applique_verriere_Leroy-MerlinPorte coulissante de style verrière industrielle noire, posée en applique, Leroy Merlin

Porte coulissante à galandage

  • Une porte à galandage coulisse à l’intérieur de la cloison : elle est visible en position fermée mais invisible en position ouverte.
  • Elle coulisse sur un rail métallique haut intégré à une structure métallique complète qui doit elle-même être intégrée à la cloison (la structure est prise en sandwich entre deux plaques de plâtre). On l’appelle parfois porte coulissante intégrée.
  • La solution est assez coûteuse puisqu’elle comprend le prix de la structure (en plus de celui de la porte) et le prix de la main d’oeuvre : en construction neuve, il faut prévoir d’intégrer la structure à la cloison ; en rénovation, il faut démolir le mur existant avant de poser une nouvelle cloison ou faire un doublage du mur (ce qui ajoute une quinzaine de centimètres à l’épaisseur du mur d’origine).
  • Le choix de revêtements et styles de portes est beaucoup plus restreint puisqu’il faut un modèle standart compatible avec la structure.
  • Le fonctionnement est en général plus aisé qu’avec une porte en applique car la porte glisse avec un sytème performant de roulement à billes, mais l’absence de poignée facilement préhensible peut rendre le maniement plus difficile pour certaines personnes. Certains systèmes ont un rail de guidage au sol mais la tendance est de plus en plus à des techniques simplifiant la pose et l’entretien (pas de rail apparent au sol).
  • Plus de choix dans les dimensions de portes : hauteur standart 204cm, largeurs 63, 73, 83,93,103,113 ou 123cm. Il est possible de placer une porte à 2 ouvrants pour disposer d’une très large ouverture pour une solution de cloisonnement partiel.
  • Largeur nécesssaire à la pose d’une porte à galandage : la pose d’une porte à galandage nécessite une très grande largeur de pose ; c’est évidemment un inconvénient majeur. Il faut compter 2 x largeur porte + 3cm. Pour une porte de 83cm (passage 80cm), la structure mesure 169cm de large, pour une porte de 123cm (passage 120cm), la structure mesure 249cm de large. NB : La hauteur de la structure est de 212cm pour une porte de 204cm de haut.
  • Cette solution offre néanmoins beaucoup d’avantages : Les murs ne sont pas encombrés donc peuvent servir, des 2 côtés, à adosser des meubles ou accrocher des tableaux ; les portes disparaissent complètement en position ouverte et permettent donc d’agrandir les volumes en libérant totalement l’espace, voire en donnant l’illusion qu’il n’y a pas de portes.

porte_couliss_galandage_Deavita   porte-coulissante-large-leroy-merlin_Cote-Maison

Double porte à galandage, avec portes vitrées, Deavita. | Modèle très large de porte à galandage en bois naturel, Leroy Merlin sur Côté maison.

Voir aussi dans mes réalisations une cuisine où la double porte vitrée battante séparant la cuisine du séjour a été remplacée par une double porte à galandage qui donne une impression d’espace et fluidifie la circulation.

Une conséquence souvent négligée de la pose d’une porte coulissante : la nécesssaire cohérence avec le réseau électrique. Il est parfois indispensable de déplacer les prises et interrupteurs que le coulissement de la porte (en applique ou à galandage) rendent inaccessibles. Le prix de la rénovation peut être sérieusement augmenté…

*Comédie en un acte d’Alfred de Musset, publiée en 1845 dans la Revue des deux mondes et représentée pour la première fois en 1848.

Dites-moi dans les commentaires si cet article vous a été utile !

À tous les étages est une entreprise de conseil en agencement & décoration : n’hésitez pas à consulter les anciennes réalisations sur le site internet ou sur le blog. Promenez-vous tant que vous voudrez dans ce blog qui aime vous emmener à la découverte de jolis endroits ou vous aider à aménager votre intérieur de façon pertinente, belle et fonctionnelle à la fois : vous pouvez vous y abonner en renseignant votre mail (colonne de droite ou fin de page si vous lisez le blog sur tablette ou téléphone). Ce blog est pensé pour être lu par les moteurs de recherche, à l’intention des personnes mal voyantes. Merci d’être là pour partager avec les amoureux du beau et de la déco !