Moutons du Nord

Accueil/Blog/Moutons du Nord

Moutons du Nord

Même si cela n’a qu’un rapport très lointain avec la déco (moutons = laine = plaids et cocooning…), je ne peux m’empêcher de vous montrer ces quelques images prises au Musée de Plein Air de Villeneuve d’Ascq. La race Boulonnaise fait aussi partie du patrimoine !

« Définie en 1880, la race Boulonnaise a bien failli disparaître… En 1980, on croyait cette race complètement disparue. Une étude a permis de retrouver les éleveurs et de les inciter à se regrouper au sein d’une association, en 1984, pour redémarrer la sélection à partir de 860 brebis. Autrefois destinée à l’élevage de parcours, la Boulonnaise est grande et rustique. Elle s’élève facilement et s’adapte vite. Sa tenue, sa tête marquée d’une coloration bleutée ou rougeâtre, ses oreilles élancées, ses yeux vifs et son port de tête la distinguent fièrement. Pour valoriser sa production, ce groupement d’éleveurs a lancé la marque « L’Agneau du Boulonnais, Agneau des terroirs du Nord ». Aujourd’hui la race compte 5400 bêtes… » Extrait de l’affiche explicative à l’entrée de l’enclos.

La roulotte de berger -Artois, XIXe siècle- Roulotte tirée par un cheval, qui servait au berger à se déplacer avec son troupeau et photo d’une très belle aquarelle accrochée au fond de la roulotte.

PS pour ceux qui ne me connaissent encore mal et ignorent mon penchant de longue date pour la race ovine (pas dans l’assiette mais dans les pâtures !) : j’ai occupé la fin des mes études d’économie à la rédaction d’un (passionnant) mémoire d’histoire économique de l’Antiquité intitulé « Élevage et transhumance en Italie à la fin de la République d’après le Livre II de Varron » (si, si, c’est possible, il y a des gens qui s’intéressent à ça !… L’histoire se passe 70 ans avant Jésus Christ et le mémoire explique comment les chemins de transhumance sont devenus voies romaines puis routes italiennes…).

A suivre dans un prochain article : la visite du Musée de Plein Air de Villeneuve d’Ascq, patrimoine vivant.

De | 2016-12-27T09:35:00+00:00 12 octobre 2012|Blog|8 Comments

À propos de Laure Mestre :

Optimiser l’espace, choisir un nouveau logement, accueillir un enfant, rénover, changer de décor, aider la famille à s’épanouir, déménager, donner un nouveau souffle… Le conseil en agencement & décoration est mon métier ; venez le découvrir sur À TOUS LES ÉTAGES Le Site : valorisation immobilière, conseil à domicile ou à distance. À TOUS LES ÉTAGES est aussi sur FACEBOOK.

8 Commentaires

  1. monesille 12 octobre 2012 à 14 h 22 min␣- Répondre

    Ben tu n’es pas la seule à aimer les moutons ! L’odeur du troupeau qui arrive est pour moi un tel régal de souvenirs. Ce sont de timides petites bêtes qui s’apprivoisent fort bien et viennent chercher dans vos poches les châtaignes qu’elles savent y trouver.
    Bises

    • decoatouslesetagesleblog 14 octobre 2012 à 23 h 14 min␣- Répondre

      Je ne savais pas que les moutons aimaient les châtaignes… C’est sûrement une alliance culinaire à tester! Laure

  2. Laurence 12 octobre 2012 à 18 h 34 min␣- Répondre

    J’adore les moutons ! Moins leur laine qui gratte par contre. Mais un troupeau de ces bestioles à la bouille si craquante et je m’arrête en pleine campagne pour les regarder !

    • decoatouslesetagesleblog 14 octobre 2012 à 23 h 16 min␣- Répondre

      Tu les trouverais sans doute moins craquants si tu les avais comme voisins (gare aux plates bandes et à ta vigne vierge!)… A bientôt Laurence pour tes nouvelles aventures… Laure

  3. Anne 13 octobre 2012 à 11 h 21 min␣- Répondre

    Dans la grisaille de ce début d’automne, un peu de chaleur animale celà fait du bien ! Merci de ce cours de zoologie, très interessant… j’avais reconnu la thésarde !!

Laisser un commentaire