Bains-douches à « La Piscine » de Roubaix

Accueil/Architecture, Blog, Couleurs & matières, Trucs & astuces/Bains-douches à « La Piscine » de Roubaix

Bains-douches à « La Piscine » de Roubaix

Quand La Piscine était une piscine

Après l’article du 18 décembre où je vous confiais mes premières impressions émerveillées, je reviens aujourd’hui replonger avec vous dans le grand bain… et vous montrer tous ces petits détails, témoins du passé de cette piscine devenue musée.

J’avoue être particulièrement sensible à tous ces matériaux, formes et objets qui étaient ceux de la vie quotidienne et qui sont devenus des morceaux d’histoire. Ils permettent de nous apprendre à poser sur le passé un regard différent. C’est en les regardant qu’on apprend à les aimer. Ils permettent aussi de comprendre la vie de nos parents, grand-parents… Peut-être ces objets du quotidien passaient-ils à l’époque totalement inaperçus malgré leur caractère novateur.

A titre personnel, le style Art déco des années 30 n’est pas ma tasse de thé et rien ne semble plus banal qu’une piscine. Et pourtant, j’espère vous démontrer qu’il y a un certain intérêt à s’attarder devant les installations sanitaires de la piscine de Roubaix!

En 2001, lors de la transformation de la piscine (ouverte au public en 1932) en musée, l’architecte a heureusement conservé et fort bien mis en valeur de nombreux éléments de l’ancienne installation: la piscine a gardé une grande partie de ses cabines de douche (dont quelques unes en l’état originel) et présente un aperçu des baignoires des bains publics. Cet ensemble sanitaire, complété au sous-sol par une laverie, manifestait la volonté « hygiéniste » de la municipalité en offrant des lieux de toilette aux habitants de la ville.

La piscine de Roubaix conjuguait donc bassin sportif et bains-douches.

Les douches, constituées d’un ensemble de 2 cabines juxtaposées (cabine de change & cabine de douche) sont disposées de part et d’autre de la longueur du bassin sur 2 niveaux. Elles sont volontairement dépourvues de portes afin que le maître-nageur puisse vérifier que chaque baigneur s’acquitte bien de son obligation de se laver avant d’entrer dans la piscine.

Le savonnage est obligatoire! En témoignent les étonnants petits porte-savons en faïence directement intégrés au carrelage mural des cabines. De même, chaque cabine de change dispose de 3 patères pour y accrocher les vêtements, également réalisées en faïence et encastrées dans le carrelage. Ces petites marques du passé sont vraiment touchantes, d’autant plus qu’elles sont à l’heure actuelle quasiment introuvables chez les fabricants de sanitaires!*

Les couloirs des douches prouvent par leur qualité et leur couleur une réelle volonté de créer un ensemble harmonieux: il ne s’agit pas seulement de se « décrasser » avant de se baigner mais d’avoir envie de se laver! La beauté et la fonctionnalité des lieux y concourent. Le carrelage mural est composé de carreaux de faïence rectangulaires blancs  jointoyés par des joints colorés en vert vif. La forme des carreaux évoque celle du carrelage du métro parisien (1900) à la différence qu’il n’est pas biaisé aux pourtours. La couleur des joints, ainsi que celle de la frise de carreaux arrondis qui termine le haut des cabines, vert menthe à l’eau (vert « RATP » même!), est extrêmement audacieuse.

* Où trouver un porte-savon mural en faïence ? Le porte-savon mural est un accessoire de bain particulièrement utile et néanmoins en voie de disparition! On en voyait autrefois dans la plupart des salles de bain, intégré à la faïence de la baignoire; c’est devenu aujourd’hui un objet quasi introuvable ! Si vous avez la chance d’en posséder un chez vous et que vous avez décidé de redonner un coup de jeune à votre vieille salle de bain, surtout ne le détruisez pas ! Si vous n’en voulez plus, il fera la joie d’amateurs nostalgiques: donnez le à Emmaüs ou vendez-le sur internet. Si vous souhaitez récupérer un ancien porte-savon pour le réutiliser, extrayez-le précautionneusement (Attention! Sur les vieux modèles complètement encastrés, il faut parfois creuser assez profondément dans le mur pour éviter la casse) pour l’intégrer à votre nouveau carrelage. Si la couleur ne convient pas, vous pourrez le repeindre avec une résine adéquate (Résinence). Si vous souhaitez en acquérir, une bonne adresse: Les Céramiques du Beaujolais proposent de jolis modèles de formes modernes, en terre cuite émaillée, qui ne nécessitent pas de creuser le mur mais s’intègrent simplement à la faïence murale (toutes les formes possibles sont toujours réalisables sur mesure).

Les bains publics ont une entrée indépendante de celle de la piscine.

Les femmes y disposent de pièces munies d’une vraie baignoire sur pieds, alors que les salles de bain des hommes sont équipées de bassins dans lesquels ont descend comme dans une petite piscine. La décoration est sobre, voire minimaliste, pour faciliter l’entretien, mais le soin apporté aux détails n’en est pas pour autant négligé.

Le sol du couloir des baignoires est réalisé en granito** décoré de bandes et de damiers de mosaïque noire et blanche.

Le granito est aussi utilisé pour les baignoires des hommes où sol & baignoires forment un seul ensemble coulé d’une seule pièce, avec toujours le raffinement de la frise noire & blanche qui fait tout le tour de la fosse destinée au bain. On remarquera dans le fond de la pièce les mêmes porte-savons en faïence que dans les douches.

Baignoire « homme » avec son sol de granito beige bordé de rouge brique

** Qu’est-ce que le granito ?  Le granito est un matériau fait de débris plus ou moins fins de marbre liés par du ciment; coulé directement sur place (et non collé comme du carrelage), il est ensuite poli pour lui donner un aspect totalement lisse proche du marbre. Il peut prendre différents coloris en fonction des pierres utilisées pour sa fabrication. D’origine italienne, le granito a été largement utilisé pour les sols des palais vénitiens grâce à ses qualités exceptionnelles de résistance et d’imperméabilité et à l’infinie possibilité de motifs réalisables. On le trouve souvent dans le nord de la France et en Belgique pour la réalisation de revêtements de sols d’escaliers, de vestibules ou de salles d’eau. Pour plus d’infos, rendez-vous sur le site de la société GRANITO (réalisation de sols, façades, salles de bains, cuisines, mobiliers en Granito).

J’espère que vous aurez apprécié cette petite « promenade de santé » où j’ai essayé de vous montrer ce que l’on ne prend pas toujours le temps de regarder et d’apprécier. J’avais promis d’être plus brève… mission impossible ! J’ai encore tant à vous dire ! Il faudra bien un jour que je vous parle de ce qu’il y a vraiment à voir dans ce merveilleux musée: les œuvres d’art... et que l’on aille prendre le thé dans l’ancienne buvette où l’on peut encore s’attabler en goûtant au style délicieusement désuet de ce décor typiquement Art déco.

Cet article sera utilement complété par une visite des salles de bain du musée Nissim de Camondo à Paris ou sur ce blog (Les salles de bains du musée Nissim de Camondo, article du 11 avril 2011) .

LA PISCINE de ROUBAIX
Musée d’art et d’industrie André Diligent
23 Rue de l’Espérance 59100 Roubaix
03 20 69 23 60
www.roubaix-lapiscine.com
 
De | 2016-12-27T09:36:40+00:00 15 janvier 2012|Architecture, Blog, Couleurs & matières, Trucs & astuces|9 Comments

À propos de Laure Mestre :

Optimiser l’espace, choisir un nouveau logement, accueillir un enfant, rénover, changer de décor, aider la famille à s’épanouir, déménager, donner un nouveau souffle… Le conseil en agencement & décoration est mon métier ; venez le découvrir sur À TOUS LES ÉTAGES Le Site : valorisation immobilière, conseil à domicile ou à distance. À TOUS LES ÉTAGES est aussi sur FACEBOOK.

9 Commentaires

  1. delphine 16 janvier 2012 à 7 h 46 min␣- Répondre

    merci pour ce tres joli reportage… de tres jolies photos!
    bonne journee
    bises

  2. monesille 16 janvier 2012 à 10 h 18 min␣- Répondre

    Encore un article élégant , à la manière des bains-douches de Roubaix, qui ne m’a pas paru trop long du tout tant de paragraphe en paragraphe j’y ai croisé un univers complet et intéressant.

  3. Anne-Elisabeth 17 janvier 2012 à 9 h 56 min␣- Répondre

    Tres sympa ! merci pour cet univers de petits carreaux , les photos sont très explicites .

  4. espritlumieres 17 janvier 2012 à 12 h 59 min␣- Répondre

    superbe reportage, cela me replonge quelques années en arrière ! Merci !

  5. Marie-Noëlle 22 janvier 2012 à 21 h 15 min␣- Répondre

    J’ai découvert l’an dernier la piscine de Roubaix et je suis immédiatement tombée sous son charme ! Tes photos me rappellent cet après-midi un peu hors du temps passé en ce lieu. En plus, tu nous offres un reportage très complet et très détaillé sur le côté « hygiéniste  » de l’endroit. Merci pour toutes ces connaissances nouvelles ! Je sais maintenant plein de choses sur le carrelage… Tes articles sont toujours très détaillés et enrichissants, c’est un régal de te lire !!! Bises Marie *

  6. Lina Wander 19 octobre 2016 à 22 h 33 min␣- Répondre

    Une approche très intéressante de l’ancienne piscine de Roubaix que je viens tout juste de visiter. En vous lisant, je me suis dit qu’il faudra que j’y retourne pour examiner de plus près les détails que vous mentionnez. Merci!

    • Laure Mestre 20 octobre 2016 à 10 h 01 min␣- Répondre

      Merci pour ce commentaire. Je trouve toujours très intéressants les témoignages de la vie quotidienne passée, détails que l’on observe rarement mais qui disent beaucoup sur les habitudes de vie, la recherche esthétique et même les orientations politiques !

  7. Lechartier 2 février 2017 à 11 h 33 min␣- Répondre

    j’adore la frise noire et blanche du granito. de quelle matière s’agit-il? ces petits carreaux sont-ils disponibles aujourd’hui?

Laisser un commentaire