Un meuble d’angle pour la cuisine ? (Home Challenge janvier 2018)

/, Conseil déco & mots de la déco, Home Challenge, Trucs & astuces/Un meuble d’angle pour la cuisine ? (Home Challenge janvier 2018)

Un meuble d’angle pour la cuisine ? (Home Challenge janvier 2018)

Thème du mois : astuces d’agencement

C’est le casse-tête classique des cuisines en L, pourtant considérées comme les plus ergonomiques et fonctionnelles : comment choisir un meuble d’angle pour optimiser le rangement et ne pas perdre de place ?… Ou pire, en U, avec 2 angles à combler !

La première chose à laquelle on pense (et que les cuisinistes vous incitent à acheter…) est le classique « meuble d’angle » qui permet d’accéder par une porte à l’angle sinon inaccessible. Il existe 2 modèles principaux, tous deux équipés de plateaux semi-circulaires pivotants/coulissants/extractibles : le meuble de 120cm de large x 60cm de profondeur avec 2 plateaux pivotants en 1/2 cercle et une porte de 60cm d’un côté ou de l’autre ; le meuble de forme d’angle avec 2 plateaux pivotants en 3/4 de cercle, de 90cm de côté en général, ouvrant par une porte articulée dans l’angle.

Atouslesetages_conseil_agencement_cuisine_angle_tourniquet1  Atouslesetages_conseil_agencement_cuisine_angle_tourniquet2

Meubles d’angle de dimensions classiques : 60x120cm ou 90x90cm (croquis ©À tous les étages)

Au risque de vous décevoir, je ne suis pas une grande adepte de ces meubles qui sont intellectuellement satisfaisants mais présentent de nombreux inconvénients :

  • L’utilisation de ces meubles – aux dimensions quasi-impondérables – exige que l’on conçoive l’agencement de la cuisine en commençant par l’angle. Une fois ce meuble imposant positionné, on peut placer les autres éléments de cuisine en adaptant les dimensions des autres meubles à la configuration de la pièce. En outre, il n’existe pas, en grande distribution, de meuble d’angle pour faible profondeur (35 à 40cm).
  • Sauf si vous investissez dans une cuisine de grande qualité ou faites réaliser votre meuble par un bon menuisier, le risque de mauvais fonctionnement des plateaux est grand : on ne peut pas les surcharger et le contenu du meuble est donc réduit au rangement d’épicerie légère ou de tasses à café…
  • Le calcul de volume utile donne pour un meuble d’angle 60x120cm à 2 plateaux ½ cercles sur lesquels on rangerait sur 20cm de haut : 0,23m3 , alors que pour un seul meuble 60x60cm qui serait rempli sur 60cm (hauteur moyenne d’un meuble 80cm), le volume utile est de 0,22 m3 .  La différence ne justifie peut-être pas l’achat d’un meuble d’angle !
  • Les tiroirs sont beaucoup plus pratiques. Je rejoins sur ce point l’avis de Lauriane du blog Appartement malin dont vous pouvez lire l’article Idées reçues pour petite cuisine : n°2, mettre à tout prix des meubles d’angles « gain de place ».

Comment faire autrement ? Je vous présente quelques solutions alternatives, à adapter évidemment en fonction de la configuration de la pièce :

  • La cuisine en ligne ! Cette configuration évite évidemment d’avoir des angles. Il vaut mieux parfois, quitte à perdre un peu en fluidité de circulation ou en ouverture sur la pièce de vie, prévoir 2 plans parallèles (espacement minimum 120cm) plutôt que 2 plans perpendiculaires.
  • Laisser l’angle « mort » et ne mettre à côté qu’un seul meuble « casserolier », à grands tiroirs : 2 fois plus petit (et moins cher !), il contient pratiquement le même volume en ustensiles de cuisine, vaisselle ou épicerie qu’un meuble d’angle à plateaux. Il présente de nombreux autres avantages : on peut charger les tiroirs car ils sont en général solides ; on visualise le contenu jusqu’au fond sans avoir à se plier en deux donc se casser le dos (oui, je sais, il vaut mieux s’accroupir… mais, en vrai, vous le faites ?!) ; les tiroirs sont manipulables par les enfants qui pourront participer aux activités culinaires… Cette solution radicale d’angle inutile peut paraître frustrante mais si la voie de la raison ne vous convainc pas, vous pourrez écouter celle de votre porte-monnaie ! (1)
  • Pratiquer un accès à l’angle par le dessus avec un plan de travail amovible : ce peut être par exemple utile pour caser une bouteille de Butagaz, ranger des accessoires culinaires peu fréquemment utilisés ou insérer une poubelle (on pourra découper dans le plan une ouverture ronde à couvercle)… mais en contrepartie il faudra renoncer à utiliser cette portion de plan de travail pour placer l’égouttoir contre l’évier ou poser cafetière, micro-ondes ou robot.
  • En cas de construction neuve ou travaux importants, on peut envisager d’attribuer l’angle à la pièce adjacente, c’est à dire de le supprimer dans la cuisine pour l’utiliser dans une autre pièce comme placard (par exemple dans une chambre ou dans la salle de bain), soit sur toute la hauteur de la pièce (placard toute hauteur dans la pièce d’à-côté), soit seulement en partie basse dissimulée sous le plan de travail (rangement bas de 60x60cm sur 80 à 90cm de haut). (2)
  • On peut aussi utiliser l’angle pour y placer l’évier (avec les poubelles dessous par exemple) ou plaque de cuisson + four mais cela nécessite un plan de travail en biais dans l’angle et ne règle pas toujours le problème de l’accessibilité.

Cuisine_Atouslesetages_conseil_agencement_Remodelista_wood-kitchen-oakand-aya-brackett-remodel-beamed-ceilings-2(1)  » Angle mort » encadré par 2 meubles casseroliers (photo Remodelista « Kitchen of the Week : Aya Brackett’s Hippie House Update in Oakland »)

Atouslesetages_conseil_agencement_cuisine_angle(2) Comment utiliser l’angle de la cuisine dans une pièce adjacente ? (croquis ©À tous les étages)

Atouslesetages_conseil_agencement_cuisine_angle_placard_chambre(2) Vue en transparence d’un placard de chambre ou salle de bain utilisant l’envers de l’angle de la cuisine sur toute la hauteur (croquis ©À tous les étages)

Cuisine_Atouslesetages_conseil_agencement_Remodelista_kitchen-live-oak-wood-cabinets-beamed-ceilings-jolietLa configuration de la cuisine, articulée autour d’un conduit de cheminée, évite d’avoir à placer un meuble en angle (photo Laure Joliet sur Remodelista « Kitchen of the Week : In Los Feliz, A Moody, Romantic Spanish Modern Update »)

Non, ce n’est pas moi qui ai choisi le thème de ce moi mais il me plaît évidemment !… Dans tous les cas, il est indispensable de coller au mieux aux contraintes réelles des lieux et à vos habitudes de vie. Pour cela, rien de mieux qu’un spécialiste en agencement ! Vous pouvez consulter ICI une partie de mes réalisations et me retrouver sur FACEBOOK, PINTEREST ou INSTAGRAM.

À tous les étages, conseil en agencement et décoration

«Astuces d’agencement» est le sujet du mois du Home Challenge : un rendez-vous 100% déco vu par un collectif de blogueurs. Chaque mois, un thème est traité de manières différentes. N’hésitez pas à rejoindre la page facebook du collectif. Vous pouvez aussi découvrir comment les autres blogueurs ont travaillé le thème de ce mois-ci : Atelier des tilleuls, Clem around the corner, Déco & Design with Jessica, Elephant in the room, I do it myself, La parenthèse déco,  Lili in Wonderland, Madame décore, Moody’s home, Nat et Nature, Noix de déco, Une hirondelle dans les tiroirs

 

À propos de Laure Mestre :

Optimiser l’espace, choisir un nouveau logement, accueillir un enfant, rénover, changer de décor, aider la famille à s’épanouir, déménager, donner un nouveau souffle… Le conseil en agencement & décoration est mon métier ; venez le découvrir sur À TOUS LES ÉTAGES Le Site : valorisation immobilière, conseil à domicile ou à distance. À TOUS LES ÉTAGES est aussi sur FACEBOOK.

7 Commentaires

  1. alizarine 12 janvier 2018 à 9 h 05 min ␣- Répondre

    Une superbe idée, merci !

  2. Deco Design with Jessica 12 janvier 2018 à 10 h 25 min ␣- Répondre

    Top astuce! merci !!

  3. Duranson 12 janvier 2018 à 22 h 36 min ␣- Répondre

    Très judicieux et toujours tellement bien écrit !

  4. Filo 13 janvier 2018 à 14 h 07 min ␣- Répondre

    Nje suis ravie de lire votre billet, je suis entièrement et totalement d’accord avec vous. J’ajouterai que ces angles sont aussi un gouffre noir ( sauf à y poser une lumière? ) que le paquet de pâtes malheureusement renversé sera impossible à extraire en totalité ( sauf à vider tout le placard, on n’a que ça à faire au moment du dîner) et que finalement ce n’est pas pratique du tout. Sans compter que l’âge arrivant, on est plus limité dans ses mouvements.
    Je crois que ma solution préférée est celle de l’angle rentrant. Mais encore faut il pouvoir le faire!

  5. Elyse 16 janvier 2018 à 13 h 54 min ␣- Répondre

    Bonjour,

    Je suis tout à fait d’accord avec vous, les meubles d’angles ne sont pas pratiques du tout. Si je peux me permettre une astuce supplémentaire, j’ai passer commande pour une cuisine en U dont l’un des pans forme un retour qui donne directement dans la salle à manger. Pour éviter le meuble d’angle, nous avons opté pour un meuble à porte qui s’ouvre côté salle à manger.

  6. Laure 24 janvier 2018 à 9 h 49 min ␣- Répondre

    Merci à toutes de vos applaudissements et de vos contributions ! Je constate que le sujet fait réagir !
    @Elyse : oui, merci, c’est une excellente solution quand on a la chance d’avoir un espace suffisamment grand et/ou quand la cuisine est ouverte sur la salle à manger ou le séjour.

  7. LUCIENNE 29 mai 2018 à 12 h 46 min ␣- Répondre

    Je n’étais pas convaincue du bien fondé des meubles d’angle.D e vous lire me conforte dans mes idéés: un angle mort et quatre corbeilles en métal ont autant de rangements.

Laisser un commentaire