Art nouveau à tous les étages (7) : les pivoines

Accueil/Blog, Couleurs & matières, Jardin/Art nouveau à tous les étages (7) : les pivoines

Art nouveau à tous les étages (7) : les pivoines

Poursuivons notre exploration des pistes décoratives pour le projet  de rénovation d’un immeuble de 1905. Après le projet « iris », toujours dans le thème floral cher à l’Art nouveau, voici, le projet « pivoines ». Les pivoines sont particulièrement appréciées pour la forme et les couleurs de leurs fleurs. Les boutons sphériques s’épanouissent jusqu’à devenir de véritables choux ! Les feuilles allongées de forme facilement reconnaissable sont, comme les fleurs, faciles à styliser, d’où leur utilisation facile en décoration. Les pivoines (peonies en anglais) sont un thème floral récurent dans l’Art nouveau. Les contours stylisés s’apparentent parfois à ceux des pavots ou coquelicots (poppies) ou à ceux des anémones ou même de tulipes perroquets.

 

Croquis préparatoires de Gustav Gaudernack pour la firme David Andersen : plat et vase à décors de pivoines présentés à l’exposition universelle de St Louis, Missouri, en 1904 -couplée avec les jeux olympiques d’été- (Norwegian National Museum of Art)

Les pivoines dans le décor Art nouveau :

Dans l’étude préparatoire La rose et l’églantine et dans le projet Les iris, j’avais rassemblé un grand nombre de références décoratives pour constituer des planches de style (illustrations Art nouveau, exemples de papiers peints d’époque, céramiques…). Je me contente ici de vous montrer quelques illustrations ayant constitué ma base de documentation. Vous pourrez les retrouver sur mon tableau Pinterest « Décor Art nouveau ».

Pivoines H-Privat-Livemont  dessin poppies William Morris

Les pivoines par Henri Privat-Livemont (1861-1936), peintre et affichiste belge ; dessin préparatoire pour un motif « poppies » par William Morris (1834-1896), artiste britannique célèbre pour ses créations annonciatrices du mouvement Arts & Crafts.

   

Papiers peints fin XIXe à motifs de pivoines par William Morris

   

Papiers peints d’époque Art nouveau : pavots (origine inconnue, avant 1899, Musée du papier peint de Rixheim en Alsace) ; pivoines (d’après une maquette de Mucha, Musée de Rixheim) ; pivoines (origine inconnue, image Pinterest).

« Décor Art nouveau »

Choix des peintures et papiers pour le projet « pivoines » :

Pour le projet « pivoines », j’ai choisi le papier peint « Lansdowne Walk » du fabricant anglais Little Greene, réalisé de façon traditionnelle au pochoir. Le dessin est assez fourni, couvrant, mais reste assez aéré puisque c’est du pochoir (blancs entre les motifs). Il reprend fidèlement le papier peint « Grafton » de William Morris (1883) repris par Voysey (1910). J’ai choisi le coloris « Plum », très chaleureux et qui recrée bien l’ambiance intimiste de l’immeuble. Le feuillage d’un parme grisé, associé aux jeunes fleurs pourpre rappellent la couleur des iris d’un vitrail du hall ; les pivoines ouvertes sont rouge foncé pour s’harmoniser avec les tapis. NB : tous les papiers peints proposés sont haut de gamme donc chers car leur utilisation intensive (cages d’escalier) nécessite une qualité irréprochable.

Papier peint Lansdowne Walk Little Greene coloris PlumPapier peint « Lansdowne Walk », coloris « Plum » de Little Greene (116€/rouleau chez LG 21 rue Bonaparte à Paris)

Afin de ne pas trop alourdir la décoration de l’immeuble, il a été convenu avec le Conseil syndical que, si ce projet était retenu, le papier à pivoines rouges et violettes serait réservé au grand hall et que le reste serait traité dans un coloris plus neutre et plus clair : j’ai choisi le papier à motif de pivoines blanches sur fond beige « Peony » du célèbre fabricant britanique Farrow & Ball. NB : « Lansdowne Walk » de Little Greene existe aussi en coloris neutre mais est moins élégant et plus sombre que « Peony ».

Papier peint « Peony », coloris BP 2302  de Farrow & Ball (163€/rouleau). L’impression de peinture à la planche donne un très beau relief au papier. Le modèle « Peony » de Farrow & Ball à fleurs argent sur fond blanc est aussi magnifique (mais trop salissant pour notre projet). Je tiens ici à remercier particulièrement le personnel du showroom Farrow & Ball de Paris (50 rue de l’Université 75007 Paris) pour sa disponibilité et son grand professionnalisme.

Art nouveau_Les pivoines_A tous les etages_decorationProjet Art nouveau À tous les étages : essai papiers peints pivoines (©À tous les étages)

Palette de couleurs utilisées pour les peintures : l’association de blanc cassé, de rouge foncé (tapis) et de violet foncé (« Foire aux vins » du nuancier Tollens pour les boiseries en soubassement) proche de la couleur aubergine donne une ambiance très chaleureuse, intimiste et feutrée comme un boudoir.

Projet_Art_nouveau_2_pivoinesProjet Art nouveau À tous les étages : choix des couleurs de peintures murales (©À tous les étages)

« Décor Art nouveau »

Couleur pivoine :

Les pivoines déclinent toutes les nuances de rose, allant du blanc jusqu’au rouge en passant par le fuchsia, le framboise, le cerise, l’incarnat, le magenta, le nacarat… Mais ce qu’on appelle « couleur pivoine » est en général une teinte de rose moyen, tonique mais pas trop vif. Traditionnellement réservé aux chambres de petites filles, le rose s’installe désormais dans presque toutes les pièces de la maison (chambres, salon, salle à manger et même cuisine) où, utilisé dans des nuances plus soutenues, il apporte chaleur et gaité, avec une touche de gourmandise ! Les fabricants de peintures proposent tous des teintes de roses « pivoine ».

Les associations de couleurs sont nombreuses. Le rose s’allie naturellement avec le vert, comme la fleur de pivoine avec son feuillage ; en version pâle pour un intérieur tout en douceur ou en coloris plus vifs pour une ambiance gaie et tonique, vert et rose seront toujours harmonieux. Pour un décor plus contemporain, chaleureux, le rose foncé peut se marier avec les orangés pour rappeler le cadre exotique des pays chauds (l’assemblage rouge, rose, orange, jaune d’or s’assortit particulièrement bien aux étoffes chatoyantes d’Inde ou d’Afrique du Nord). Enfin, si on préfère la douceur simple des tons plus neutres, la couleur pivoine est tout à fait indiquée pour rehausser par petites touches (mobilier ou accessoires) un intérieur à dominante blanche, grise ou beige : des coussins rose vif sur un canapé anthracite ou une bande de tissu framboise cousu sur un rideau de lin naturel suffisent à animer le décor.

decor pivoines immeuble 1913 Paris 7La décoration architecturale de cet immeuble de 1913  (5 avenue Lesueur dans le 7ème arrondissement de Paris pour ceux qui voudront aller l’admirer) met à l’honneur la pivoine, sculptée de façon très réaliste de chaque côté du porche et traitée de façon plus stylisée juste au-dessus.

Pour les amateurs de décors fleuris, d’autres références de papiers peints à motifs de pivoines :

bird-garden-peony Iliv  By Lindholm  chinese peony Sanderson

Bird garden peony, Iliv – By Lindholm – Chinese peony Sanderson

  Mandaleen, Sandberg  papier-peint-peony-little-greene  Maytime Brown, Crown

Mandaleen, Sandberg – Peony, Little Greene (un papier peint que j’aurai pu choisir pour le projet Art nouveau ; n’est plus disponible au showroom mais peut encore être commandé chez Etoffe.com ou Wallpaperdirect.com) – Maytime Brown, Crown

Et aussi :  ; Porcelain garden magenta leaf green, Sanderson ; Harlequin, Caspia ; Peony floral, Casamance ; Peony garden, Galleria ; Porcelain garden, Sanderson ; Pivoines, By Lindholm, etc.

De | 2017-04-06T13:06:04+00:00 25 janvier 2017|Blog, Couleurs & matières, Jardin|2 Comments

À propos de Laure Mestre :

Optimiser l’espace, choisir un nouveau logement, accueillir un enfant, rénover, changer de décor, aider la famille à s’épanouir, déménager, donner un nouveau souffle… Le conseil en agencement & décoration est mon métier ; venez le découvrir sur À TOUS LES ÉTAGES Le Site : valorisation immobilière, conseil à domicile ou à distance. À TOUS LES ÉTAGES est aussi sur FACEBOOK.

2 Commentaires

  1. Pascale Rideau 27 janvier 2017 à 22 h 44 min␣- Répondre

    Bonjour Madame. Je suis abonnée depuis quelques temps à votre blog et je me régale à chaque nouvel article. J’epingle vos illustrations sur Pinterest pour essayer de vous faire plus connaître. Vos « explorations » dans l’art nouveau et les applications que vous proposez sont passionnantes. Je me permets de vous donner ce lien vers la page d’un professeur de l’une de les filles en histoire de l’art à la Sorbonne. Peut-être le connaissez vous déjà mais sa thèse de doctorat devrait vous intéresser. Merci de nous faire partager votre passion pour ce qui est beau et d’embellir notre quotidien ne serait ce que de cette façon virtuelle. Nous avons tous besoin de rêve et de beauté. Bien cordialement. Pascale Rideau
    http://www.centrechastel.paris-sorbonne.fr/membres/jeremie-cerman

    • Laure Mestre 27 janvier 2017 à 22 h 58 min␣- Répondre

      Votre commentaire me va droit au coeur ! Je suis extrêmement touchée car le partage du beau est pour moi essentiel. Je n’avais pas du tout connaissance du travail universitaire de Jérémie Cernan et suis friande de le connaître. Il faut croire que mes recherches pourtant approfondies sur le papier peint Art nouveau n’étaient pas encore assez fouillées ! Elles m’ont néanmoins permis de découvrir des beautés cachées ; avant cette étude, je n’étais pas particulièrement attirée par cette période que j’ai appris à connaître et aimer. Merci mille fois de votre contribution et merci de suivre mes péripéties décoratives avec enthousiasme et ouverture d’esprit. Laure

Laisser un commentaire