Usines : vestiges, souvenirs et espoirs

Accueil/Architecture, Blog/Usines : vestiges, souvenirs et espoirs

Usines : vestiges, souvenirs et espoirs

Le pays des corons et des terrils chanté par Pierre Bachelet était aussi celui des fonderies et filatures. L’environnement architectural du Nord regorge d’usines à l’abandon, dévorées par la crise, rongées par le temps, fissurées par le lierre. Dans l’immensité des friches industrielles que les municipalités peinent désespérément à transformer en musées ou en lofts, se dressent les silhouettes meurtries des toitures en sheds et des cheminées, symboles de gloires oubliées. Ci-gît notre patrimoine… Nostalgie d’une époque révolue.

UsineOccupee toits en bois SR77« Usines occupées » de François Mangeol, toits vus du dessus sur le blog SR 77

Pourquoi les toits des usines sont-ils en dents de scie ?

« D’après un mot anglais signifiant hangar, les sheds sont introduits dans l’architecture industrielle à la fin du XIXème siècle. Les ateliers en shed n’ont qu’un niveau. Leur ossature est constituée de poteaux et de poutres métalliques. La couverture est composée d’une succession de toits à deux versants de pente différente, alignés en dents de scie. L’éclairage est assuré par les versants vitrés les plus courts et les plus inclinés, exposés au nord » (source : mairie d’Elboeuf).

La forme des bâtiments industriels à couverture en dents de scie permet ainsi un éclairage naturel maximum des ateliers, avec un recours réduit à l’éclairage artificiel, donc une réduction des coûts de production. Notons que cette disposition, avant tout économique, présentait aussi pour les ouvriers l’énorme avantage physiologique de travailler à la lumière du jour… ce qui est loin d’être aujourd’hui le cas dans la plupart des entreprises où hangar à toit plat ne rime pas forcément avec amélioration des conditions de travail… Manque de lumière, d’où dépression saisonnière, d’où recours à la luminothérapie… J’arrête là ma digression !

Quelques objets pour perpétuer la mémoire du passé industriel d’un lieu :

Usine Occupee, purificateur d’air Edition Sous Etiquettespurificateur d'air usine Made-in-design

Purificateur d’air en forme d’usine, design François Mangeol (interview sur le blog Esprit Design). Le designer utilise simplement les qualités assainissantes naturelles du bois de cèdre ; Éditions sous Étiquette ÉSÉ (en vente sur Made in design 65€).

humidificateur ceramique Vapor factory Il Coccio RemodelistaHumidificateur d’air en céramique blanche, à poser sur un radiateur, Vapor factory Il Coccio, Martini Spa via Remodelista

cendrier forme usineCendrier en forme d’usine en céramique, design Ramon Middelkoop et Chris Koens (en vente sur Smartoo, 14€). Ceci n’est pas une publicité pour le tabac !

pot-crayons-ensemble-bureau-forme-usine SelettiSet de bureau « Desktructure Usine », design Hector Serrano, Seletti (en vente sur Koncept Design, 52€): 5 boites de rangement en porcelaine blanche qui, une fois alignées, forment une usine avec son toit en dents de scie et sa cheminée.

« Art is in the street », c’est écrit sur les murs !

Art is in the street Roubaix 2011 Photo prise à Roubaix, près de La Piscine.

Bel exemple de préservation du patrimoine historique : projet de réhabilitation des sheds de Kingersheim en Alsace, à découvrir sur Mulhouse by Night.

De | 2016-12-27T09:31:55+00:00 7 mars 2014|Architecture, Blog|7 Comments

À propos de Laure Mestre :

Optimiser l’espace, choisir un nouveau logement, accueillir un enfant, rénover, changer de décor, aider la famille à s’épanouir, déménager, donner un nouveau souffle… Le conseil en agencement & décoration est mon métier ; venez le découvrir sur À TOUS LES ÉTAGES Le Site : valorisation immobilière, conseil à domicile ou à distance. À TOUS LES ÉTAGES est aussi sur FACEBOOK.

7 Commentaires

  1. Anne Cluzel 7 mars 2014 à 16 h 12 min␣- Répondre

    Bravo pour cette belle leçon d’architecture !

  2. monesille 7 mars 2014 à 16 h 57 min␣- Répondre

    Revenant sur le sujet je m’hilarise en citant le code du travail qui précise gentiment que les locaux dédiés au travail doivent être éclairés par la lumière du jour « quand c’est possible » je trouve cet ajout du plus bel effet de manche !
    Décidément tu as toujours des sujets intéressants !
    Bises

  3. Nat et nature 7 mars 2014 à 21 h 52 min␣- Répondre

    Hello Laure
    Encore une fois je suis épatée par l’originalité de tes sujets, c’est un vrai régal de te lire, j’apprends plein de choses à chaque fois. Merci pour la découverte du blog Esprit design, très intéressant.
    Bon WE
    Nat

  4. ventdeterre 8 mars 2014 à 8 h 50 min␣- Répondre

    merci de répondre à cette question de forme des toits qui m’effleurait (parfois !) et je ne pensais pas qu’il existait des objets déco qui s’y rapportait !!!

  5. Marie-Noëlle 9 mars 2014 à 16 h 11 min␣- Répondre

    Tu nous offres un billet très intéressant. J’ai toujours été intéressée par « l’archéologie industrielle » mais jamais je ne m’étais posée la question du pourquoi des toits d’usine en dents de scie. Je n’avais jamais vu non plus de petits objets design sur ce thème qui fait partie de notre patrimoine. Merci et bises !

  6. decoatouslesetagesleblog 10 mars 2014 à 16 h 52 min␣- Répondre

    Quel enthousiasme ! Merci à toutes de vos commentaires passionnés !
    @ Anne: Passion transmise, mission accomplie
    @ Monesille: Le législateur manie l’art du paradoxe
    @ Nat: Heureuse de te surprendre encore
    @ Marie-Anne: Question existentielle résolue
    @ Marie-Noëlle: Il existe aussi de petites maisons en carton pour les chats en forme d’usine (sur le même modèle que celles que j’ai présenté dans l’article « La plat pays »), mais je préfère les chats dans leur panier que sur mon blog…
    Merci à toutes les 5 et belle semaine ensoleillée ! Laure

Laisser un commentaire