Les derniers rayons doux éclairaient encore le flamboiement du parc. Un groupe d’artistes s’était rassemblé pour transposer sur la toile les lumières dorées de ce milieu d’automne. Les chysanthèmes boules ornaient déjà les belles vasques bleues mais les pensées n’avaient pas encore chassé cosmos et dahlias des plates bandes. C’était il y a deux ou trois semaines au jardin des Serres d’Auteuil (Paris 16e, contre Roland Garros et le Bois de Boulogne) et je voudrais vous partager les photos que les peintres m’ont gentiment autorisée à prendre (soyez-en sincèrement remerciées, mesdames les artistes !). Vous savez mon attachement pour ce jardin méconnu, si paisible et si riche en espèces remarquables. Réjouissant spectacle que cet atelier en plein air ! La majesté des serres à l’architecture aérienne est un excellent sujet d’étude (et je vous assure, pour m’y être moi-même essayée que les arcades ne sont pas faciles à dessiner). Chevalets, pinceaux, palettes… et œuvres de qualité !

atelier_peinture_2017-10_Serres-d-Auteuil

Chapeau l’artiste !

 peinture_serres-d-Auteuil_2017-10_atelier1

 peinture_serres-d-Auteuil_2017-10_atelier3

atelier_peinture_2017-10_Serres-d-Auteuil_2

Pour en savoir plus sur le jardin des Serres d’Auteuil, je vous invite à relire mon précédent article Printemps au Serres d’Auteuil. Vous pouvez aussi trouver régulièrement sur la page Facebook de À tous les étages des photos du parc au fil des saisons. Je suis avec attention les travaux de transformation qui vont permettre au stade Roland Garros de s’agrandir sur le périmètre du jardin et, pourtant amoureuse du patrimoine, je certifie que le chantier ne met absolument pas en péril les “serres historiques” de Formigé (seules des serres assez moches et récentes ont été détruites). L’orangerie qui tombait en ruines a quant à elle été magnifiquement restaurée ; je préfère des bâtiments entretenus (même destinés à l’élite tennistique) à des vestiges voués à une démolition certaine…