Il y a quelques mois, je vous avais proposé de commenter une photo de salle de bain Ikea dans l’article “Une salle de bain familiale ». Je vous soumets aujourd’hui une nouvelle image très inspirante et sur laquelle il y a beaucoup à dire (photo Pauline Daniel) : “Une salle de bains charmante rien que pour moi” sur le site de Côté maison, dans l’article de Malvina Hamon “Une salle d’eau soignée pour une personne chouchoutée” publié le 23 novembre 2015.

une-salle-de-bains-charmante-rien-que-pour-moi-6_Cote-maison

Allez, je me lance dans un commentaire critique en règle !

En regardant cette photo ravissante (comme le sont souvent les photos des magazines de décoration…), on se sent immédiatement plongé dans une ambiance à la fois douillette et proprette. les murs sont nets, la baignoire et la robinetterie impeccables. Le côté “cosy” et chaleureux est apporté par le mobilier ancien (fauteuil, escabeau, guéridon de jardin), par le parquet et bien sûr par le tapis bien moelleux. J’aime ce tapis dont le dessin géométrique très actuel s’accorde néanmoins fort bien avec l’ambiance un peu surannée de la pièce, puisqu’il n’est pas sans rappeler les motifs (très en vogue) des carreaux de ciment. J’aime le décalage entre la forme rétro des sanitaires et la couleur vive de la baignoire sur pieds. J’aime aussi évidemment l’harmonie parfaite des coloris qui se répondent du tapis au coussin, de la baignoire aux flacons de verre teinté. J’aime enfin l’éclairage qui diffuse de doux rayons (et qui ressemble fort aux belles suspensions de verres du fabricant britannique Original BTC).

Prenons un peu de recul pour nous questionner sur le bien fondé de l’aménagement de cette pièce. Bien sûr, comme l’indique le titre de l’article, cette salle de bain-écrin n’est destinée qu’à une utilisation très personnelle. Voire très égoïste (puisque la pièce doit bien mesurer 8m² à vue de nez, à moins même qu’elle ne soit ouverte sur la chambre). Il n’est ici pas question de tolérer les bambins barboteurs… L’esprit “maison de famille” du boudoir semble sérieusement remis en question. Bon, admettons que cette salle de bain soit faite “rien que pour moi”, je m’interroge tout de même…

Perdue dans le bleu de mes pensées, je me laisse aller à la rêverie… Je ne suis jamais pressée donc je n’ai jamais besoin, il va de soi, de prendre une douche rapidement (ce qui aurait pour fâcheuse conséquence d’éclabousser quelque peu le mur, le tableau, le parquet ou les trois). Non, je prends le temps de commencer la journée par un bain moussant (“Ôhhh, j’suis douce !”)… en me pliant en 4 dans une baignoire taille lutin (ce n’est pas une baignoire sabot mais presque) ; ceux de mes lecteurs qui me connaissent personnellement comprendront le comique de situation ! Je ne me lave pas les cheveux car je suis une princesse (et de toutes façons, je ne sais pas où ma soubrette a rangé le shampoing). Je sors ensuite tranquillement de la baignoire (il faut se déplier) en enjambant la bande de parquet pour venir m’essuyer les pieds sur le tapis (“ah non, je m’a trompé !” dirait Loulotte… ben oui, ce n’est pas un tapis éponge) et m’égoutter à la recherche de la serviette de toilette perdue…

Allons, soyons sérieux : une salle de bain se doit d’être esthétique mais aussi et surtout pratique. Êtes-vous vraiment prêts à y faire des frais pour ne vous en servir jamais ?

[/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container]