Au détour d’une allée du Salon Maison & Objet, je suis tombée en arrêt devant un stand vraiment étonnant. Avant de découvrir un ensemble de meubles en chêne blanchi de formes simples, douces et modernes, mon œil a été attiré par une pièce exceptionnelle: un berceau en forme d’œuf soutenu par des pattes de poule (pas des vraies bien sûr !); une pièce vraiment fascinante. Quelle forme convient mieux que celle de l’œuf à bercer un tout petit ? Le bois lisse et doux, le voile blanc protégeant l’enfant… rien qu’en regardant le berceau, on imagine la chambre calme et les fées se penchant sur le nouveau-né.

Le berceau-œuf associé aux pattes de poule : une petite touche d’humour décalé convient parfaitement quand on s’appelle “Dada”…

Pourtant, quelque chose me tracassait : ces pattes de poules me rappelaient vaguement une histoire, un conte pour enfants, probablement slave… Et hier soir, je m’apprêtait à m’endormir quand j’ai retrouvé dans mes souvenirs enfouis cette image oubliée : la maison montée sur pattes de poules, c’est celle de Baba Yaga, la sorcière du célèbre conte russe où une petite fille parvient à s’échapper des griffes de la terrible ogresse. Bien effrayante pour de petits enfants cette histoire de Baba Yaga; pire que celle d’Hansel et Gretel qui au moins, dans leur malheur, avaient pu grignoter la maisonnette de pain d’épices et de bonbons de la sorcière. Pour ceux qui ont vraiment envie de savoir à quoi peut bien ressembler l’horrible masure sur pattes de poules de l’épouvantable Baba Yaga, faites un petit tour sur le blog des Papiers découpés de Stéphanie et admirez au passage l’originalité et la dextérité de ces silhouettes découpées. Rien à voir bien sûr avec le ravissant berceau de Dada-Gugu, qui propose aussi une très jolie gamme de mobilier d’enfant, sobre et chic aux couleurs douces. Le mobilier “pour les grands” est tout aussi magnifique: qualité des matériaux et des finitions, lignes contemporaines alliées au traditionnel cannage, Dada-Home a tout pour plaire.

Mobilier espagnol Dada-Home et Dada-Gugu ; ouverture prochaine d’un show-room à Paris.

PS: Finalement, après le panetone, les crêpes et le pain d’épices, j’en reviens toujours aux sucreries, alors j’en profite pour vous conseiller le savoureux blog homonyme du mien “Chocolat à tous les étages” … Régalez-vous !