Tout est prêt pour accueillir « Petit A » à la maison ! J’ai trouvé chez Emmaüs (fournisseur officiel des dénicheuses de bonnes affaires) ce superbe berceau en rotin, posé sur un support à roulettes… total look années 70, hyper tendance ! Après une brève hésitation (est-ce bien raisonnable, etc.) et cherchant évidemment de bonnes excuses pour ne pas passer bêtement à côté de cette merveille/occasion (« Petit A » n’est que mon premier petit-enfant, ce berceau est la réplique exacte de mon « pousse-dodo » de poupée, etc.), j’ai rapporté bravement la pépite à la maison.

Berceau-rotin-a-roulettes

Débarrassé de son tissu d’habillage vieillot (vague réminiscence de mes chemises de nuit de petite fille), vigoureusement frotté à la brosse et au savon noir puis rincé à grande eau, voici le berceau comme neuf ! Je lui ai confectionné un nouvel habillage doux comme un cocon avec une bande de tissu où gambadent de tendres moutons

matelas-berceau-rotinhabillage-tissu-berceau-rotinHabillage en tissu de coton à motif de moutons à tête noire, brebis et agneaux, « Pampa », créé et édité par Olivier Thévenon, Paris.

La bande de tissu est doublée et molletonnée (toujours économe, j’ai utilisé en guise de molleton de vieux pulls de laine mités, découpés et cousus ensemble à grands points) ; je l’ai cousu en la fronçant sur une pièce de tissu ovale de la taille du fond du berceau puis fixée en haut sur le berceau avec des points invisibles (prendre une grosse aiguille et un fil de la couleur du rotin). Le fond du berceau a, par chance, la taille d’un landau standard ; je n’ai donc eu aucun mal à trouver un matelas adapté en supermarché. Il n’y a plus qu’à apprendre à « Petit A » à compter les moutons pour s’endormir…