Une tradition vieille de 5 siècles

Entre 1550 et 1570, des potiers espagnols originaires de Talavera de la Reina s’installent avec les conquistadors dans la région de Puebla au Mexique, région réputée pour ses importantes réserves d’argile. Il y reproduisent la technique du glacage des céramiques de terre cuite et en particulier des fameux « carreaux de Talavera » qui décorent les églises et les riches demeures.

Réalisation de Colibri Azulejos (photo Colibri Azulejos)

Les carreaux mexicains de terre cuite ou azulejos

Fabriqués de façon artisanale, les carreaux d’argile séchée sont ensuite cuits à 850°C avant d’être colorés par des pigments et oxydes, puis décorés à la main et cuits une seconde fois à 1000°C. Leurs couleurs sont lumineuses (dominante de bleu, vert, jaune, rouge et Terracota) et leur fabrication artisanale leur confère chaleur et charme grâce aux nuances dans les coloris. Les carreaux sont en général carrés de 10 à 10,5cm de côté (5x5cm pour les cabochons) à bords irréguliers et à surface pas toujours rigoureusement plane. Ils sont la plupart du temps émaillés, donc imperméables, mais peuvent parfois être en terre cuite brute avec seuls quelques motifs émaillés. Les dessins, toujours réalisés à la main (chaque pièce est unique), sont d’inspiration sud-américaine et représentent des animaux (oiseaux, poissons, tortues, iguanes…), des fleurs ou de simples motifs géométriques, principalement en version bicolore (blanc + autre couleur). Les astres sont aussi très présents dans la décoration: soleil, lune et étoiles. Les carreaux unis sont moins chers que ceux à motifs (1,20 à 1,75€ pour les unis et jusqu’à 3€ pièce pour les carreaux à motifs multicolores). Il faut compter de 81 à 90 carreaux par m².

Carreaux anciens offerts par Marie-Lorraine que je remercie de tout cœur

Un décor unique

La beauté et l’originalité du décor en carreaux mexicains réside dans la grande variété de motifs, chaque dessin existant en général en plusieurs coloris. Il suffit donc, pour composer un décor unique et spectaculaire, de mixer les carreaux pour en faire de magnifiques patchworks. Tous les carreaux à surface émaillés peuvent être utilisés dans la cuisine (crédences, rebords de plan de travail; éviter d’en poser directement sur le plan de travail sauf en petit format, car ils sont d’autant plus fragiles qu’ils ne sont pas parfaitement planes) ou la salle de bains (toutes surfaces sauf sols) en utilisant de l’adjuvant hydrofuges pour rendre les joints imperméables. Il existe aussi de nombreux modèles de vasques de céramique mexicaine assorties aux carrelages. Dans les autres pièces de la maison, les carreaux mexicains, y compris ceux dont toute la surface n’est pas émaillée, peuvent être posés partout pour décorer de façon originale les tours de portes, de fenêtres ou de placards, les contre-marches, les plinthes ou les fonds de cheminée (les carreaux de terres cuite ont une grande capacité à restituer la chaleur emmagasinée). En revanche, ils sont trop fragiles pour être posés sur toute une surface au sol, mais peuvent agrémenter un carrelage par des cabochons de petit format. Le jardin est sûrement le lieu où les couleurs des carreaux révèlent tout leur éclat: sous des climats chauds, ils sont souvent utilisés pour décorer des fontaines ou des murs extérieurs. Mais attention! Ces terres cuites sont gélives et ne supportent pas les hivers parfois froids de nos climats dits tempérés. Vous pouvez néanmoins les utiliser sans trop de risques dans le sud de la France ou sur la façade atlantique dans des endroits protégés.

Les azulejos sont disponibles à Paris dans un petit magasin où vous recevrez un accueil charmant : ARTE CASA CARRELAGE, 141 Boulevard du Montparnasse, PARIS 6°, tél.01.46.33.06.44 ; revendeur de Colibri Azurejos .

Ils peuvent peuvent aussi être commandés par correspondance auprès d’importateurs de céramiques mexicaines :